Archives de Tag: service minimum

De l’abus du droit de grève…

Je viens de lire que des personnes de l’UMP réclamaient des sanctions financières pour « abus de droit de grève ».

Euh… Je ne suis pas juriste, hein, mais ça recouvre quoi, « l’abus du droit de grève » ?

Étant donné les récents déboires de la SNCF à la gare Saint Lazare et le feuilleton médiatique hallucinant qui l’a suivi (la colère assortie de demande d’excuses de N. Sarkozy, l’humiliation publique ensuite du patron de la SNCF), j’imagine que « l’abus de droit de grève » recouvre exactement ça. On va chercher à interdire, au nom du service au public, les cheminots, les traminots, les enseignants à exercer leur droit de retrait. On vise à leur interdire l’exercice du droit de grève.

Entendons-nous bien ! Je ne suis pas un gréviste à outrance et ai plutôt tendance à regretter les journées de grève : je préfèrerai que les conflits se règlent par le dialogue entre gens de bonne volonté. Je ne suis pas gréviste de gaiété de cœur, je le suis car je l’estime nécessaire. Mais l’objet de la grève, c’est un rapport de force qui prouve que nous avons, en tant que citoyens, le pouvoir de bloquer économiquement le pays. La grève est donc bien un pouvoir de nuisance. C’est dommage que les usagers (on dit toujours usagers ou clients, je sais plus trop) en soient victimes, mais c’est là le seul moyen de se faire entendre.

Enlever ce pouvoir là aux grévistes, à coup de « services minimum », c’est bien remettre en cause le droit de faire grève, car c’est le dénaturer.

Souvenons-nous qu’il n’y a pas si longtemps, Nicolas Sarkozy se félicitait devant les élus UMP que lorsqu’il y avait une grève en France, plus personne ne s’en rendait compte.

J’espère, de tout mon cœur, que la grève de jeudi lui prouvera le contraire…

Et je n’aimerais pas vivre dans un pays où faire grève sera devenu inutile !

Souvenons-nous de 1936 !

frontpopulaire

3 Commentaires

Classé dans École, politique