Archives de Tag: Obama

Je dis musique (26) – la colère

Il est compliqué ce tag sur les 7 péchés capitaux !

Aujourd’hui, je propose la colère avec un titre de Linkin Park (clin d’œil appuyé à Stephen), no more sorrow.

Le titre vient de leur dernier album, sorti il y a deux ans et sur cette chanson, ils sont en colère, très en colère… contre leur président de l’époque, Bush. Alors ça me semblait approprié, même si le message, avec l’élection du néo Prix Nobel de la Paix (no comment – quoi qu’il y aurait beaucoup à dire 😉 ) à la Maison Blanche, perd un peu de son intensité.

Reste la colère…

Linkin Park – No more sorrow

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Musique, politique

Là, ça fait mal !

Je ne sais pas qui a eu l’idée de confronter un discours de Barack Hussein Obama et un discours de Nicolas Nagy-Sarkozy sur le même thème : la recherche scientifique.

Différence de style, différence de ton, différence de discours aussi.

D’un côté un discours mobilisant et posé, mesuré et rassembleur ; de l’autre, un VRP qui a du mal à vendre son produit, sans imagination, sans vision, partisan, n’oubliant de flatter ses électeurs pour mieux dénigrer les autres…

On peut pas échanger de président ?

4 Commentaires

Classé dans politique

Inaugurations (avec traduction !)

Je viens de voir l’Investiture de Barack Hussein Obama en tant que 44e Président des États Unis d’Amérique.

barack-obama-devant-le-capitole12069077181

Moment d’émotion, le Mall de Washington DC empli de milliers de personnes. Anxieux, le nouveau président a quelque peu bafouillé son serment et a ensuite délivré un discours qui fera date.

Évidemment, en tant qu’Européen, j’ai été plus intéressé par ce qui concerne le rapport entre les USA et le reste du monde. Après tout, c’est ce que nous allons voir de cette Présidence.

Morceau choisi :

For we know that our patchwork heritage is a strength, not a weakness. We are a nation of Christians and Muslims, Jews and Hindus — and nonbelievers. We are shaped by every language and culture, drawn from every end of this Earth; and because we have tasted the bitter swill of civil war and segregation, and emerged from that dark chapter stronger and more united, we cannot help but believe that the old hatreds shall someday pass; that the lines of tribe shall soon dissolve; that as the world grows smaller, our common humanity shall reveal itself; and that America must play its role in ushering in a new era of peace.

To the Muslim world, we seek a new way forward, based on mutual interest and mutual respect. To those leaders around the globe who seek to sow conflict, or blame their society’s ills on the West: Know that your people will judge you on what you can build, not what you destroy. To those who cling to power through corruption and deceit and the silencing of dissent, know that you are on the wrong side of history; but that we will extend a hand if you are willing to unclench your fist.

To the people of poor nations, we pledge to work alongside you to make your farms flourish and let clean waters flow; to nourish starved bodies and feed hungry minds. And to those nations like ours that enjoy relative plenty, we say we can no longer afford indifference to suffering outside our borders; nor can we consume the world’s resources without regard to effect. For the world has changed, and we must change with it

(la traduction :

Nous savons que notre héritage multiple est une force, pas une faiblesse. Nous sommes un pays de chrétiens et de musulmans, de juifs et d’hindous, et de non-croyants. Nous avons été formés par chaque langue et civilisation, venues de tous les coins de la Terre. Et parce que nous avons goûté à l’amertume d’une guerre de Sécession et de la ségrégation, et émergé de ce chapitre plus forts et plus unis, nous ne pouvons pas nous empêcher de croire que les vieilles haines vont un jour disparaître, que les frontières tribales vont se dissoudre, que pendant que le monde devient plus petit, notre humanité commune doit se révéler, et que les États-Unis doivent jouer leur rôle en donnant l’élan d’une nouvelle ère de paix.

Au monde musulman: nous voulons trouver une nouvelle approche, fondée sur l’intérêt et le respect mutuels. A ceux parmi les dirigeants du monde qui cherchent à semer la guerre, ou faire reposer la faute des maux de leur société sur l’Occident, sachez que vos peuples vous jugeront sur ce que vous pouvez construire, pas détruire. A ceux qui s’accrochent au pouvoir par la corruption et la fraude, et en bâillonnant les opinions dissidentes, sachez que vous êtes du mauvais côté de l’histoire, mais que nous vous tendrons la main si vous êtes prêts à desserrer votre étau.

Aux habitants des pays pauvres, nous promettons de travailler à vos côtés pour faire en sorte que vos fermes prospèrent et que l’eau potable coule, de nourrir les corps affamés et les esprits voraces.

Et à ces pays qui comme le nôtre bénéficient d’une relative abondance, nous disons que nous ne pouvons plus nous permettre d’être indifférents aux souffrances à l’extérieur de nos frontières, ni consommer les ressources planétaires sans nous soucier des conséquences. En effet, le monde a changé et nous devons évoluer avec lui.)

En l’entendant, j’ai été quelque peu ému. Je me disais que personne n’avait tenu un tel discours depuis longtemps. Je crois, j’espère, que les mots soutiennent la pensée et que Barack Obama sera capable de faire ce qu’il promet.

Seul le futur nous le dira. Il a incontestablement amené de l’espoir, encore faut-il l’honorer…

Pour terminer, juste un petit mot sur une autre inauguration  celle de la Médiathèque Hugo Pratt (quel joli nom…) à Cournon, près de Clermont Ferrand, à l’élaboration de laquelle aura activement participé Coco, commentatrice par ici.

ecp_cournon

Je souhaite le succès aux deux inaugurations de cette journée !

7 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, Élections US, politique