Archives de Tag: falsificateurs

2 liens liés, mais qui n’ont aucun rapport !

Ah ça, c’est du titre !!!

J’ai regardé hier le documenteur sur la fin du monde diffusé l’autre jour par France 4. Vous savez, 2012, le calendrier maya, Nostradamus, Jean de Jérusalem, la planète qui n’existe pas, tout ça… Il est disponible sur le site de la chaîne.

Je l’ai trouvé chouette, parce que rigolo et plutôt bien foutu ; la démarche me plaît bien : on utilise les armes des « conspirationnistes » pour les retourner contre eux : témoignages tronqués de spécialistes, images parlant d’elle même, etc…

Ça ressemble à beaucoup de films qui tournent sur le net sur le 11-septembre (j’en ai vu beaucoup, aucun ne m’a convaincu -tous, en ne cherchant qu’à convaincre, déforment la réalité dans leur propre sens), ça ressemble aussi à Opération Lune de William Karel.

Et dans ce film, il y a un extrait d’une interview du big boss de Nestlé, réalisée pour le film We feed the world, dans laquelle il nous livre uen opinion qu’il juge extrêmiste : faire de l’eau un service public !

Regardez autour de 4 minutes sur cet extrait (il nous livre auparavant ses vues sur les aliments OGM, c’est aussi pas mal !) :

Publicités

2 Commentaires

Classé dans politique

Tout et n’importe quoi…

Bonjour !

Aujourd’hui, premier mars… Mars, le mois du printemps, des zoziaux qui chantent dans les bois rues, du soleil qui brille par son absence… Bref : serait-ce la fin de l’hiver ?

On y a cru hier : blue sky, shining sun… Moins aujourd’hui : grey sky, missing sun… No Comment !

Bon, cette note de blog s’annonce décousue, c’est une tentative !

Tout d’abord, une histoire.

Pour l’anonymat nécessaire et requis par le net, j’utiliserais des initiales, mais celles des pseudos, pas des vrais prénoms. Cette histoire est une chaîne avec B., G., J., D. et moi même.

Tout a commencé par la lecture de ce livre : Les Falsificateurs d’Anointe Bello. Je ne sais pas exactement de qui c’est parti, mais en tout cas, B., G. et J. l’ont lu, l’ont conseillé à moi même, à D. J’en ai profité pour le faire lire aussi à C. (invitée surprise !). Bref, pas mal ce livre, mais frustrant. Frustrant car ça se termine en eau de boudin et qu’il fallait attendre une suite.

Un jour, j’ouvre Livres Hebdo et tombe sur une pub annonçant la sortie de la dite suite, Les Éclaireurs. Tout content, j’appelle J. qui, blasée, me répond, ben oui, je le sais, G. est en train de le lire, je te le passerai si tu veux. Je grumpfise en me disant « Pfff, si tout le monde est au courant alors… », un peu vexé. Je n’en parle à personne, du coup. Je le montre à C. dans une vitrine devant laquelle nous assons, par hasard et voilà…

Hier, D. me contacte par chat toute contente de découvrir l’existence de ce livre. Réponse blasée de moi même « Ah bon, tu savais pas ? G. doit d’ailleurs me le prêter ». J’entends son grumpf numérique (le même que le mien 2 semaines plus tôt… Je le connais bien) et elle doit se dire à peu près la même chose, « Si tout le monde est au courant, alors… ». Téléphone plus tard avec J. à qui je raconte l’histoire. Et elle de me dire qu’il lui est arrivé à peu près la même chose, mais auprès de B. On a rigolé de ce que personne n’ai été capable de dire aux autres que ce fichu bouquin était sorti alors que tous nous l’attendions 😀 !

Nous avons créé une chaîne de la vexation à l’échelle du pays !

Quelle classe !… Sans rancune ?

Ensuite, rien à voir, mais voici une petite vidéo où l’on voit une mûre éclater une pomme. J’ai beau être du côté de la pomme, ça m’a fait rigolé, alors :

Sinon, à la deuxième troisième quatrième cinquième Nième écoute, toujours aussi bien le nouveau U2. Pas toutes les chansons (comprends pas l’engouement pour le second titre dans les fora consacrés au groupe), mais il y en a vraiment quelques unes qui valent un sacré détour ! No Line on the Horizon, Moment of Surrender, Fez… par exemple

PS sporadique
J’ai presqu’honte de bien aimer ce qu’Antoine Bello écrit : il a pris fait et cause pour Sarkozy (et le soutient encore… C’est de l’engagement, là, du vrai !). C’est bizarre, mais ça me dérange…
Ceci dit, ça pose une vraie question littéraire : faut-il s’interdire de lire Céline ou Drieu La Rochelle ? Fallait-il exécuter Brasillach ?
Pour ma part, je crois en l’œuvre, pas en l’auteur. Je me dis que ce n’est pas parce que j’aime bien une œuvre d’un auteur donné que je vais aimer les autres. Quand j’étais plus jeune, je faisais des recherches pour tout savoir de l’auteur, connaître les contextes de création, ses autres œuvres, ses prises de position politiques, etc. Maintenant, je ne le fais plus. Je me dis que l’œuvre se suffit à elle même. Là est le message, là se trouve ce que l’auteur a voulu dire. Ce qu’il y a autour n’est qu’accessoire, finalement…
Je suis finalement loin, très loin, de ma formation d’historien, maintenant, je crois 😀

6 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, Musique