Archives de Tag: canal

Happy Birthday les Guignols !

Canal Plus organise lundi 16 mars une soirée spéciale pour célébrer les 2 décennies de Guignols.

L’excellent site (on ne le dira jamais assez !) d’information rue89 nous propose un décryptage de 4 de leurs sketches les plus connus : Bernadette et son sac à main, « Pol Fiction », monsieur Sylvestre et sa World Company ou encore le célèbre « ‘Cule un mouton »

Mention spéciale à « ‘cule un mouton », qui m’avait fait beaucoup rire à l’époque !

Je me souviens du sketch qu’ils avaient fait pour défendre le Canard Enchaîné, assez violemment mis en cause par François Mitterrand aux obsèques de Pierre Bérégovoy (souvenez vous de « l’honneur livré aux chiens »). Sketch nécessaire à l’époque, qui imaginait une France sans Canard et que je ne retrouve pas sur le net, désolé !

Je me souviens aussi de Johnny qui regarde « Des Chiffres et des Lettres » : lorsqu’un candidat annonce « consonne », il se dirige vers la porte en disant « Ah que je vais ouvrir » 😀

En fait, j’ai beaucoup regardé les Guignols depuis leur création jusqu’à l’élection de Chirac (en 1995) à peu près. De moins en moins ensuite, et presque plus maintenant… Je suis plus souvent déçu, je trouve qu’il leur manque le petit plus qu’ils avaient avant, ce plus qui les rendait drôles presque tout le temps. Je vais faire mon vieux con, mais depuis le départ de la première équipe de rédacteur (Delépine, surtout), ben c’est plus pareil… « C’était mieux avant »

Allez un dernier (en fait deux) souvenir(s) des Guignols, leur période « blague de Denisot », lorsqu’il était président du PSG. Lors d’un déplacement en Angleterre du PSG, le président Denisot nous raconte cette blague.

« Un anglais demande l’heure à un ature anglais. L’autre anglais, il lui répond, it’s 2 to 2 [NDA Il faut le dire en anglais]  »

Voilà, c’est pas drôle… Un autre exemple ?

Désolé !

Et pour finir, un de leur must !

We Fuck the World :

2 Commentaires

Classé dans Musique, politique

Le retour du fascisme ?

Je suis en train de regarder un reportage sur Canal + sur le retour du fascisme en Europe.

Ça fait un peu peur, en fait, pour plusieurs raisons.

La première, c’est que dans quelques pays d’Europe (l’Italie, notamment), les partis d’Extrême Droite participent à des gouvernements de droite. Il y a là une forme de banalisation des idées fascistes qui, d’infréquentables, sont devenues habituelles. Ce glissement est inquiétant et semble général. On parle plus ouvertement de « supériorité de la race blanche », de « ségrégation », de « lois naturelles déterminantes de classement des races », le tout mêlé de racisme, d’antisémitisme. Le discours extrême est de plus en plus accepté et relayé… en même temps qu’il s’est policé. Pas de provocation directe (tombant bien souvent sous le coup de la loi), mais des allusions tendancieuses et efficaces.

La seconde, c’est le jeu que jouent plusieurs mouvements néo fascistes qui jouent l’infilatration au sein de formations politiques plus « soft ». Un exemple : le nouveau maire de Rome, élu comme appartenant à la droite « classique ». Il est, en fait, un néo fasciste, toujours soutenu par ses « anciens » amis.

La troisième, et c’est celle que je trouve la plus embêtante, c’est que ces mouvements s’amplifient. Je me souviens il y a 15 ans, des reportages identiques nous étaient présentés. Mais c’était sur de petits groupuscules pas ou peu organisés. Là, on parle de gens qui sont élus (dans des parlements régionaux ou nationaux, au Parlement européen), qui dirigent réellement (des ministres, et pas qu’en Autriche, mais aussi en Italie).

Il me semble qu’on passe là un cap, dans la banalisation du discours d’extrême droite, dans son acceptation et dans son expansion. La crise ne devrait pas améliorer tout ça, il me semble. Le réflexe identitaire est fort lorsque tous les autres repères s’effondrent.

À suivre…

5 Commentaires

Classé dans politique