Archives de Tag: allemagne

Quand l’histoire s’écrit sous nos yeux…

Le 9 novembre 1989 fait partie de ces jours dont on se souvient.

J’étais en 6e, je n’ai appris la Chute du Mur de Berlin que le lendemain matin, le 10 septembre, mon père m’ayant réveillé tout exprès pour me le dire. J’ai cru à une blague !!

Je me souviens aussi avoir passé ma soirée à regarder la télé, avec toute la famille. L’histoire, la vraie, la grande, s’écrivait là, elle nous avait tous pris par surprise, ce qui semblait impossible 2 jours plus tôt était devenu réalité. Et nous pensions, naïvement, qu’une nouvelle ère s’ouvrait devant nous, différente, meilleure…

Je crois que cette impression s’est définitivement effondrée avec les tours jumelles, un autre jour dont tout le monde se souvient.

Pour célébrer, je souhaitais mettre un petit peu de musique. Certes, le thème de la chanson n’a aucun rapport, mais puisque je l’aime bien ET que je l’ai entendue live samedi soir 😉

Placebo – 20 years

PS coucou à Ariane (même si elle ne doit pas me lire…) qui m’a fait découvrir cette chanson via le forum du Bookcrossing, dans une autre vie…

2 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, politique

Eric Hobsbawm, Google et moi

Un peu de pub pour commencer. Pour un blog qui n’a absolument pas besoin de moi pour exister, puisqu’il s’agit de celui de Pierre Assouline, Le Monde des Livres, vers lequel Lulu nous a guidé par deux fois dimanche.

Son dernier billet est sur Eric Hobsbawm, écrivain marxiste antisionniste qui n’a pu consulter son dossier au MI5.

Je vous renvoie à l’article, je le trouve très intéressant, et j’apprécie particulièrement cette phrase de l’historien anglais :

Aucune discussion sérieuse de l’Histoire n’est possible qui ne se réfère pas à Marx ou, plus exactement, qui ne parte pas du même point de départ que lui

Cette assertion a valu ce commentaire courroucé d’un lecteur. Je suis étonné de trouver un anticommunisme aussi virulent alors même qu’Hobsbawm ne fait pas l’apologie de Marx, il parle de sa vision de l’histoire, ce qui n’est pas la même chose, non ?

Désolé Passou, mais un type qui évoque chaleureusement Lénine et nous sort qu’aucune discussion sérieuse de l’histoire ne peut se faire sans partir de Marx ne mérite aucun respect.

Ploum ploum… Rien à voir :

Hier, en regardant mes statistiques du jour, j’ai été étonné de voir autant de visites sur un « vieux sujet » : Un amour d’aspi, Allemagne, vacances…

En fait, je me suis rendu compte que Google me mettait en 5e position lorsqu’on fait une recherche d’images « Allemagne ». C’est plutôt surprenant, je trouve… Je ne parle pas spécialement d’Allemagne et la carte que j’utilise est plutôt petite.

germany

Surtout, comment se fait-il que ça n’arrive que maintenant ? Je n’ai pas encore tout à fait compris comment Google indexait les sites…

Allez voir de vous même, c’est là !

Sinon, toute proportions gardées, ça m’a fait pensé à cet article de rue89 : Sept façons foireuses de faire connaître son blog

5 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, politique

Un amour d’aspi, Allemagne, vacances…

Dans le désordre, hein, comme au tiercé !

Voilà, vacances scolaires, donc vacances pour moi aussi. C’est cool… enfin il paraît.

Je suis dans ma famille, tout va bien, je reviens tout juste de Barcelona… Sauf que… J’arrive pas à ma poser et à relaxer. Stressé je suis, stressé je reste… Je le suis plus que pendant le boulot, c’est bizarre !

Bon, je ne me plains pas non plus, c’est agréable de se lever quand on veut (on note que je n’ai aps dit « tard », ça aurait fait rigoler tout le monde !) et de faire un peu ce qu’on a envie. Mais voilà, la contrepartie de ce boulot à, c’est aussi qu’on travailel tout le temps. Bon, j’en entend déjà rigoler dans le fond, mais c’est la vérité. Quoi que je fasse, je pense à ce que je vais faire avec les élèves, ce que je pourrais mettre en place,et comment. J’ai l’extrême bonheur de me sentir très bien avec ma classe, du coup, je me sens d’autant plus impliqué : je ne dois pas me louper, ce serait une vraie rupture de confiance entre eux et moi…

Rien à voir : à la maison familiale, j’ai découvert un nouvel amour.

Un amour d’aspirateur ! Un Dyson… Comme à peu près tout le monde, je n’aime pas faire le ménage (et c’est là un doux euphémisme !), mais là, ça devient presqu’un plaisir !

overview

Tout le monde connaît la pub, mais là, ben c’est vrai : c’est drôlement efficace et tellement plus rapide qu’avec tout autre aspirateur que j’aie essayé dans ma longue carrière (et j’en ai déjà cassé 2, c’est dire !). Bref, un outil de luxe, parce que c’est cher, mais c’est vraiment super bien conçu et tout et tout !

Pour finir ce billet décousu, la grande nouvelle !

J’ai officiellement fait acte de candidature à un échange de professeurs  avec l’Allemagne. L’idée, c’est de passer une année scolaire  en Allemagne afin d’apprendre l’allemand, d’enseigner là bas le français en langue seconde, et d’enseigner l’allemand à mon retour en France.

allemagne

Je n’ai pas franchement le profil idéal : mon allemand est plutôt faiblard (première langue, de la 6e à la terminale, jamais utilisée depuis), et je n’ai jamais aucune expérience en FLS. Mais bon, je suis motivé et je me dis que tout s’apprend, même une fois là bas. Et puis ça fait quelques années que je regrettais de n’avoir pas su apprendre correctement l’allemand…

J’ai eu l’information par hasard au fin fond d’un mail que j’ai ouvert sans trop savoir comment. J’ai à peine réfléchi, en fait : je me suis dit « si je ne le fais pas, je le regretterai », alors je tente. Je devrais avoir un entretien courant mars, une réponse en avril pour un départ en août. Je vous tiens au courant, mais plus j’y pense, plus ça me plaît…

Faudra que je me trouve des cours d’Allemand si je suis pris, afin de refaire moi même mon retard un peu (même si un stage intensif est prévu à l’arrivée…).

Voilà c’est tout pour aujourd’hui !

Hasta luego… Non, auf wiedersehen, plutôt !

7 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, École, Voyages