Archives de Tag: 1989

Quand l’histoire s’écrit sous nos yeux…

Le 9 novembre 1989 fait partie de ces jours dont on se souvient.

J’étais en 6e, je n’ai appris la Chute du Mur de Berlin que le lendemain matin, le 10 septembre, mon père m’ayant réveillé tout exprès pour me le dire. J’ai cru à une blague !!

Je me souviens aussi avoir passé ma soirée à regarder la télé, avec toute la famille. L’histoire, la vraie, la grande, s’écrivait là, elle nous avait tous pris par surprise, ce qui semblait impossible 2 jours plus tôt était devenu réalité. Et nous pensions, naïvement, qu’une nouvelle ère s’ouvrait devant nous, différente, meilleure…

Je crois que cette impression s’est définitivement effondrée avec les tours jumelles, un autre jour dont tout le monde se souvient.

Pour célébrer, je souhaitais mettre un petit peu de musique. Certes, le thème de la chanson n’a aucun rapport, mais puisque je l’aime bien ET que je l’ai entendue live samedi soir 😉

Placebo – 20 years

PS coucou à Ariane (même si elle ne doit pas me lire…) qui m’a fait découvrir cette chanson via le forum du Bookcrossing, dans une autre vie…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, politique

Je dis musique (12)

Série « raclage de fonds de tiroir », exhumation de quelques vieilleries.

Enfin, vieilleries, il y en a ici qui vont bondir, il s’agissait peut être de leur jeunesse (voire plus, allez savoir !). Pour moi, c’est mon enfance, mes 10/11 ans.

J’ai donc fouillé et retrouvé ce cd de Simple Minds, garanti d’époque, vintage 1989 : Street fighting years.

Je l’ai écouté, ce cd, cet été là ! Je crois qu’il est en quelque sorte emblématique de ma sensibilisation politique d’alors.

État des lieux :

Simple Minds – Mandela Day

Nelson Mandela, l’Apartheid en Afrique du Sud. j’ai appris à cette époque là ce que c’était, ce qu’était le racisme et le symbole que représentait Mandela. Je me souviens toujours du jour de sa libération. Quelque chose bougeait, et j’en étais le témoin (via la télé…). J’avais été heureux ce jour là, les choses changeaient en bien. Un peu comme le jour de la signature des accords d’Oslo entre Arafat et Rabin quelques années plus tard : une situation qu’on croyait immuable avait favorablement évolué.

Simple Minds – Belfast Child

Et oui, bien avant de tomber dans U2, j’étais déjà très sensible à la cause Irlandaise. Il faut dire que nous vivions au rythme des attentats de l’IRA et que là encore, la situation semblait sans issue. C’est d’ailleurs bien parce qu’ils étaient irlandais que je me suis mis à écouter U2, parce que leur Sunday Bloody Sunday parlait de ça, ça m’a interpelé…

Simple Minds – This is your land

Je me souviens pour celle-ci, j’avais demandé à ma mère ce que ça voulait dire, This is your land. Du coup je croyais que c’était une chanson écolo, ce qui m’allait parfaitement, on parlait beaucoup de trou dans la couche d’ozone et des méchants CFC. Il faut croire que les vaincre n’a finalement pas vraiment changé la donne !

Pour terminer, et je m’excuse pour la qualité du son, mais après tout, je n’y suis pour rien, voici la chanson qui ouvrait l’album et qui donne bien le ton. Ces premières notes de basse, cette intro, les parties instrumentales, je prends toujours un pied monstre quand je les entends 🙂

Indéniablement, cet album fait partie de mon patrimoine musical. Merci à Mme ma mère, alias Mimi tape dur pour ça…

Simple Minds – Street fighting years

J’ai un peu 10 ans, même, que !

2 Commentaires

Classé dans Musique, politique