Archives de Tag: 11-septembre

2 liens liés, mais qui n’ont aucun rapport !

Ah ça, c’est du titre !!!

J’ai regardé hier le documenteur sur la fin du monde diffusé l’autre jour par France 4. Vous savez, 2012, le calendrier maya, Nostradamus, Jean de Jérusalem, la planète qui n’existe pas, tout ça… Il est disponible sur le site de la chaîne.

Je l’ai trouvé chouette, parce que rigolo et plutôt bien foutu ; la démarche me plaît bien : on utilise les armes des « conspirationnistes » pour les retourner contre eux : témoignages tronqués de spécialistes, images parlant d’elle même, etc…

Ça ressemble à beaucoup de films qui tournent sur le net sur le 11-septembre (j’en ai vu beaucoup, aucun ne m’a convaincu -tous, en ne cherchant qu’à convaincre, déforment la réalité dans leur propre sens), ça ressemble aussi à Opération Lune de William Karel.

Et dans ce film, il y a un extrait d’une interview du big boss de Nestlé, réalisée pour le film We feed the world, dans laquelle il nous livre uen opinion qu’il juge extrêmiste : faire de l’eau un service public !

Regardez autour de 4 minutes sur cet extrait (il nous livre auparavant ses vues sur les aliments OGM, c’est aussi pas mal !) :

Publicités

2 Commentaires

Classé dans politique

Je dis musique (23) ou l’autre 11 septembre

L’autre 11 septembre, c’est celui de 1973.

Quand Augustin Pinochet, chef de l’armée chilienne, avec l’appui et la bienveillance de la CIA, renverse Salvador Allende. Ce dernier, pris au piège dans son palais présidentiel se suicide alors. Le pays plonge dans la répression : enlèvements, exécutions sommaires, charniers.

Et la musique dans tout ça ?

Je souhaitais évoquer Victor Jara.

Acteur, chanteur chilien, il s’engage aux côtés de Salavdor Allende et de son Unidad Popular. Il milite lui même, écrit des chansons politiques, devient une figure, un symbole.

Il est arrêté par les militaires lors du coup d’état, jeté, comme 40 000 autres, dans le Stade national, torturé. On lui brise les mains, on lui coupe les doigts, un de ses geôliers lui lance : « Chante maintenant, pour ta putain de mère« .

Il se retourne alors vers ses co-détenus et entonne l’hymne de l’Unidad Popular. Les militaires tirent…

La chanson de ce jeudi, c’est Te recuerdo Amanda. C’est une chanson qu’on chante, parmi tant d’autres, parfois, au coin du poële…

Victor Jara – Te recuerdo Amanda

2 Commentaires

Classé dans Musique, politique

La théorie « Pearl Harbor »

twin_towers1

Rue89.com vient de publier un dossier sur le 11-septembre, dans le but de contrer les théories conspirationnistes qui pullulent sur le net.
Ils clament avoir mené un vrai travail de journalistes et défendent les conclusions de la commission d’enquête, tout en expliquant les ressorts des théories de conspiration.
Je n’ai pas pu lire l’ensemble du dossier (&!*? d’animation pédagogique obligatoire et inutile) mais je ne peux que louer le fait qu’il existe : je pense que laisser sur le net le champ libre à ces dernières est néfaste.

Et moi ce que j’en pense ?
Déjà, je ne suis pas spécialiste de la démolition d’immeubles ni de l’étude de la résistance à la chaleur de l’acier : il me faut donc faire confiance. Et si je trouvais que certains films conspirationnistes avaient le mérite de poser des questions, j’ai toujours mis en doute leurs méthodes d’investigation, torturant les images, les témoignages pour leur faire dire tout et n’importe quoi. Car on peut faire tout dire à des images, l’excellente émission aujourd’hui disparue « Arrêts sur images » l’a maintes fois prouvé. Je fais le même reproche à Michael Moore qui ne s’embarrasse pas trop de la vérité si elle ne sert pas son propos (voir ce qu’il dit du système de santé français dans Sicko : ne prend-il pas le risque de se décrédibiliser ? Ça m’embête bien d’ailleurs car je serais plutôt d’accord avec lui).
Pour terminer là dessus, il se trouve que j’ai ma propre théorie sur tout ça. Je lui ai même donné un nom : le théorie Pearl Harbor. Revenons en arrière, en 1941. L’Europe est toute entière sous la domination nazie (toute, non, un village d’irreductibles anglais -et un autre de soviétiques- résistent encore et toujours à l’envahisseur), l’Extrême Orient sous la coupe, ou en passe de l’être, du Japon. Au milieu les États-Unis, théoriquement neutres, mais fournissant (enfin vendant plutôt, pas de petits profits !) le camp des « démocraties ». Il est clair que les intérêts américains seraient très menacés en cas de victoire de l’Axe ; et tout aussi clair que l’opinion publique américaine ne tient pas et ne soutiendra pas l’entrée en guerre des USA. Un seul moyen d’enter en guerre : y être forcé.
Pendant tout l’été 1941, les USA ont délibérément provoqué le Japon afin de le forcer à commettre l’irréparable. Les avertissements n’ont pas manqué, mais les américains attendaient l’attaque aux Philippines. L’ampleur et la localisation de l’attaque de leur base principale de Pear Harbor a été, à mon sens une vraie surprise.
Je pense qu’on peut faire le même parallèle avec le 11-septembre. Le gouvernement, afin de mener leur politique étrangère, souhaitaient une attaque contre des intérêts américains, sur le sol national. Ils ont donc ignore les avertissements et laissé faire. Je pense aussi que l’ampleur de l’attaque a été une surprise…

Je mettrais les liens et une photo plus tard, j’écris ces lignes depuis mon iPhone devant l’école où a lieu mon animation pédagogique dans 1 minute !

5 Commentaires

Classé dans politique