Invictus

Dans le cadre des résolution de la nouvelle année que je ne prends jamais (pas fou, le gars : on les tient pas !), je me suis dit qu’il faudrait que je sorte un peu plus cette année, sortir de cet enfermement professionnel (et personnel) de 2009.

Ca commence par le ciné. Je me suis souvent dit que j’aimerais bien voir tel ou tel film sans prendre le temps d’y aller (tellement plus simple de se dire qu’on ne l’a pas, le temps), et donc là, je me bouge un peu.

Je voulais aller voir Invictus, j’y suis allé dès aujourd’hui… et je n’ai pas été déçu !

Déjà, le rugby, j’aime bien. Je vais voir des matches quelques fois, j’ai même reçu une belle écharpe de supporter (ma première – snif !) !

Et puis Mandela… Disons que mon éveil politique s’est fait grâce à la chanson Mandela Day des Simple Minds :

Petit bout de 10 ans, j’avais été révolté par l’enfermement de cet homme, par l’Apartheid. Je me souviens avec émotion du jour de sa libération aussi, le 11 février 1990. C’était juste après les événements de 1989 : on sentait vraiment un vent nouveau se lever (un Wind of Change ?), un espoir qui allait marquer le début des années 90 et dont on a signé l’acte de décès définitif avec la nouvelle Intifada et les attentats du 11-septembre.

Tout me destinait donc à aller voir Invictus. J’avoue ne pas avoir été déçu. Le film se situe entre la libération de Mandela (joué par Morgan Freeman) et la victoire des Springboks en finale de la coupe du Monde de rugby de 1995. L’Afrique du Sud ne s’est pas soudainement réveillée de l’Apartheid en tirant un trait sur son passé. Mandela élu, les rancœurs demeurent, les divisions aussi. Et la fracture entre blancs (Afrikaners) et noirs semble béante. Le sport en est le reflet, bien entendu : le rugby est le sport afrikaner par excellence, ses joueurs sont blancs, formés dans les meilleures et les plus chères universités inaccessibles à la population noire, ses couleurs sont celles de l’Afrique-du-Sud de l’apartheid. Les noirs, eux, jouent au football.

Mandela va tout de même se servir du rugby pour essayer de fédérer la nation autour des Springboks alors même que le pays signe son retour dans le « concert des nations » en accueillant la coupe du monde de rugby de 1995. L’objectif est ici de ne pas perdre les Afrikaners, de gagner leur soutien dans l’effort de construction d’une nation. Pour l’y aider, il contacte le capitaine de l’équipe, François Pienaar (Matt Damon) qui va comprendre et aider les aspirations de son président. C’est la naissance de la Rainbow Nation, fédérée autour de son nouveau drapeau, de son nouvel hymne (chanté en 5 des 11 langues officielles) et de ses antilopes sauteuses.

Là où le film est intelligent, c’est, au delà de l’émotion qu’il s’en dégage, de montrer les difficultés qu’ont chacun à collaborer. Eastwood choisi un angle intéressant pour montrer ses difficultés : celui de l’intégration des gardes du corps de Mandela à ceux de de Klerk, des Afrikaners pur jus. Collaboration difficile et voulue par Mandela, comme dans tous les compartiments de la société. Changement radical qui est voulu et imposé d’en haut : loin d’une volonté de revanche, Mandela impose le pardon, la réconciliation, la générosité comme vertus nationales.

Un film à voir donc…

On peut aussi faire le rapprochement avec Goodbye Bafana, film de 2007 traitant de Mandela prisonnier (Dennis Haybert) et de ses rapports son geôlier (Joseph Fiennes). Très bien aussi 😉

Publicités

8 Commentaires

Classé dans au ciné, Musique, politique

8 réponses à “Invictus

  1. j’avais noter ce film dans « les films à voir » ta note me donne vraiment envie de le voir donc acte…, j’avais vu et beaucoup aimé GoodbayBafana.

    Je note aussi ta résolution qui n’en est pas une de sortir un peu plus de chez toi donc plus d’excuse pour ne pas venir aux meet-up improvisés des Bcers Lyonnais 😉

  2. Coco

    J’y cours! J’y cours!!!

  3. Nico le croco

    Je viens de voir invictus. Très beau film ! Je me suis régalé ! Et je ne rajouterais rien d’autres que tu n’ais très bien dit, à part : il faut aller le voir !!!!

  4. Maryse

    Moi aussi, j’ai aimé. J’en ai pleuré…
    C’était trop beau.
    Bon bien sur je suis Clintoridienne, mais quand même.
    Ça sent l’Oscar pour Morgan, enfin…

    • Bienvenue par ici, Maryse…
      Ton Clintoridienne m’a bien fait rigoler (on peut se dire tu, au fait ?)

      Et oui, ça sent bon l’oscar pour Morgan Freeman, ça, je suis d’accord… Il l’a déjà eu, non, je sais plus ?

  5. tartepostale

    Eh ben c’est pas bon !!!
    On a vu ça vendredi (on est pas d’accord) et bof, bof bof.
    C’est convenu. Inconstament joué pour Damon, alternant pas très bon, touchant (sa visite à Mandela) et très mauvais (lorsqu’il invective ses coéquipiers lors de la finale).
    C’est carton pâte pour toutes les scènes de stade, dans deux ou trois ans on trouvera cela ridicule :

    * les gens qui agitent tout le temps les bras au cours du match
    * les escaliers du stade absolument pas occupés par les spectateurs et dieu sait que ça peut être large un spectateur
    * la couleur des images
    * le petit et les flics en dehors du stade

    Bref, c’est pas bon.
    Sauf, sauf bien sur Freeman, excellent dans la réplique de son pote Mandela. Il a eu tout loisir de l’étudier, de le pasticher.
    Et surtout :
    Y AVAIT ESSAIS POUR NOUS !!!!!

    C’est tout.
    Ça vaut pas l’Oscar que Freeman va se choper, mais en même temps c’est battit pour ça. Sacré Clint.
    A la revoyure.

    • Ok, pour la scène du petit et des flics, largement trop convenue !
      Pour le reste, ben je suis pas d’accord. Enfin presque : les scènes de rugby sont pas hypra bonnes, mais c’est pas le sujet du film, donc on s’en tape un peu…
      ET OUI, IL Y AVAIT ESSAI !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s