Autre classe : tout est différent…

J’ai vécu mardi un premier conflit avec un parent d’élève. Je pense qu’il était latent depuis la réunion parent-prof au cours de laquelle un différent nous avait opposé. J’avais « gagné » à l’époque, emportant le soutien de la majorité des autres parents.

Mais là, non, elle est allée au clash, je m’en suis pris plein la gueule, flanchant, je dois l’admettre, sous l’accusation larvée d’incompétence qui m’a fait très très mal.

Oh, je sais pourquoi elle a fait tant mal, c’est parce qu’elle a visé juste. Insécure, je le suis depuis que j’ai commencé ce travail. J’y mets beaucoup de moi et je veux faire les choses bien. Du coup, je doute tout le temps de la qualité de ce que je fais. Ce doute est une force, j’en suis sûr : il me permet d’être toujours en éveil. Mais il ronge aussi : suis-je à la hauteur ? Ne vais-je pas trahir mes élèves et les laisser en chemin ? Est-ce que je ne suis pas dangereux (pédagogiquement parlant) pour eux ?

Alors prendre en pleine face ce soupçon, ça a été difficile.

Et il vient confirmer un peu ce ressenti que je traîne depuis la rentrée. Je n’arrive pas à me faire à cette classe. Je suis fautif, bien entendu : je la juge à l’aune de celle de l’an dernier. C’est une erreur manifeste, peut être même une erreur de débutant, mais que j’ai eu du mal à me séparer d’eux, que j’ai eu du mal à en faire mon deuil !

Du coup, je crois qu’inconsciemment, je me protège plus. Je deviens plus professionnel, plus détaché car, émotionnellement, ce fut affreux de les laisser partir. Les rapports que j’ai avec cette nouvelle classe sont différents, plus mesurés. Plus que ça, autant j’ai eu l’impression de me livrer avec celle de l’an dernier, autant avec celle-ci, je joue plus un jeu. Je joue mon rôle de prof, je ne le vis plus totalement.

Mais cette distance (dont on nous a tant dit qu’elle est nécessaire  et intrinsèque à la relation éducative) est aussi difficile à assumer pour le moment. Je ne m’investis plus comme avant, je ne me sens pas autant impliqué… et la motivation s’en va un peu. C’est plus dur de se lever le matin…

Je pense que tout ça va se tasser, mais je crois que quelque chose s’est cassé le 2 juillet cette année et s’est perdu à jamais !

D’ailleurs, j’en ai élaboré une théorie sur pourquoi les instits se reproduisent beaucoup (toutes les écoles ont des congés maternité, j’ai l’impression !). Il est tellement difficile de laisser partir une classe, une fois par an (!), que c’est un réconfort que d’avoir des enfants à la maison qu’on peut accompagner et voir grandir vraiment. Car on ne fait que croiser la vie de nos élèves, et pendant quoi, une dizaine de mois ? Ce ne sont pas tout à fait les mêmes quand on leur dit « au revoir » une dernière fois. Mais notre rôle s’arrête là. Et on aimerait tellement qu’il continue…

Petite illustration pour terminer : http://www.acces-editions.com/vidberg.php?ref=7

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, École

7 réponses à “Autre classe : tout est différent…

  1. C’est « amusant », mais je ressens assez la même chose que toi par rapport au détachement cette année que j’ai par rapport à mes élèves ; l’an dernier, petit groupe de garçons (en majorité) remuants : on passe du temps à régler des conflits, et logiquement, la relation éducative finit par attacher l’enseignant à son groupe classe. C’est dur de quitter !

    Du coup, cette année avec un plus grand groupe, plutôt sage, j’ai du mal à humaniser mon rôle de prof. Personnellement, je ne pense pas que le décentrage aide à l’apprentissage, du moins pas pour mes élèves de 6 ans pour qui « faire plaisir » est encore un facteur de motivation. Et leur apprendre à s’améliorer pour se donner le plaisir du travail bien fait, ou le plaisir d’apprendre de nouvelles choses, je trouve que ça fait partie de mon boulot ! ^^

    Tout ceci pour te souhaiter un bon courage. Avant de dire que quelque chose est cassé, attends donc la prochaine classe, c’est tellement « humain » ce métier que ça peut vraiment changer d’une année sur l’autre !

  2. Nico le croco

    Courage !! C’est le métier qui rentre !!
    Nous, dans le secondaire, on a moins ce problème (j’ai 6 classes que j’ai 3h par semaine chacune).
    C’est normal de préférer certaines classes à d’autres. Mais il faut rester professionnel !

  3. tu avances cher Rampa et dans la bonne direction….ne soit pas trop dur avec toi. Ce n’est pas parceque tu t’impliques moins que tu n’es pas un bon professionnel, et d’ailleurs que veux réellement dire ce mot « implication » !! 🙂
    Moi aussi j’ai a « travailler » sur la séparation avec certain de « mes »jeunes (pas tous hein, il y en a, je t’assure que je suis bien contente quand ils partent…). J’ai la chance d’avoir tous les 3 semaines un temps pour parler de mon vécu professionnel avec une psychologue en analyse de la Pratique, c’est vraiment bien…..je crois pas que vous ayez cette chance là dans l’éducation Nationale ???
    Bon courage. Le fait que tu en parle et que tu te remette en question est bien la preuve que tu es quelqu’un qui fait son boulot du mieux qu’il peux….ne pas avoir de doutes serait très dangereux….

    • Non, effectivement, pas de temps d’analyse de la pratique dans les écoles « classiques ». J’y avais goûté en spécialisé, lorsque j’étais enseigné en IME, avec des enfants atteints de troubles mentaux. Et effectivement, j’avais trouvé que c’était un temps qui permettait de régler certaines interrogations, d’avoir de l’aide de quelqu’un de plus extérieur que toi à un problème qui t’étais posé. J’avais vraiment apprécié ces temps-là (une heure par semaine).
      Pour le reste, je suis d’accord avec vous, je sais bien que douter est une bonne chose… En parler aussi, je crois ! En tout cas, je n’ai été que peu touché par le mot incendiaire que j’ai reçu jeudi matin par le parent d’élève. La situation à laquelle je suis confronté est ambiguë, puisque vis à vis de la loi, je suis clean. Les circonstances ont fait que j’ai commis une légère imprudence qui a été sans conséquence. Je comprend la colère du parent d’élève, j’aurais certainement éprouvé la même… Mais en aucun cas elle n’a le droit de m’insulter comme elle le fait (faute, manque de conscience professionnelle, etc…) ! Je suis juste déçu de cette tournure : le parent ne nous laisse aucune marge de manœuvre pour régler le conflit, puisqu’elle le porte immédiatement plus haut (mairie et très certainement inspection). Je ne peux que m’interroger : où est l’intérêt de l’enfant ? Où est le lien éducatif qui devrait exister entre le parent et moi ? Où est la confiance ?
      Je pense que là est le problème : certains parents n’ont aucune confiance en moi (je ne suis que le remplaçant – et débutant en plus !), ni en ce que je fais et n’attendaient qu’un écart pour me tomber sur le rable… Me voilà prévenu ! Mais enseigner « sur le fil du rasoir » n’est pas des plus confortables !
      Wait and see…

  4. Courage Rampa
    Nul n’est à l’abri du courroux de certains parents qui règlent de vieux conflits personnels avec l’Education Nationale que tu représentes. Ce n’est pas toi qui es en cause…

  5. Coco

    Si tu savais le nombre de parents qui viennent à la médiathèque pour nous demander « des livres pour apprendre à lire »
    – « ah bon, votre enfant n’est pas scolarisé?
    – si si, mais j’ai pas confiance dans ces nouvelles méthodes, là, je sais plus quoi mais enfin je préfère lui apprendre »

    Ou alors:
    -« vous avez des livres pour apprendre l’espagnol niveau collège? »
    -« eeeuuh, on a des méthodes de langue, Assimil… »
    – » non c’est parce que mon petit Léo il rentre en 4e et il a choisi espagnol, mais moi j’ai fait de l’allemand. Alors il faut que j’aie des notions d’espagnol pour lui expliquer »
    MAIS IL A PAS UN PROF D’ESPAGNOL TON GOSSE DUCONLAJOIE???????

    Énormément de parents ne font pas confiance aux enseignants, souvent parce qu’eux mêmes ont un mauvais souvenir de leur passage dans le système éducatif – là je rejoint Cathnounourse.
    Ce n’est donc pas une remise en cause de tes compétences! Et ce n’est certainement pas ciblé contre toi en particulier.
    Courage et tiens bon! Tu es certainement bien plus compétent et plus scrupuleux que tu ne le crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s