Archives mensuelles : octobre 2009

Barça ! Barça ! Baaaaaarça !

Dimanche soir, je suis allé voir un match du FC Barcelona en leur « antre » du Camp Nou contre Zaragossa. Les visiteurs ne sont pas venus pour rien et se sont pris une sérieuse valise : 6-1.

IMG_0287 IMG_0288

Ce stade, c’est une vraie claque ! J’ai un peu l’habitude de Gerland que je ne fréquente pas souvent, mais quand même. Là, ça n’a juste rien à voir : 75 000 personnes dans un stade très resserré : les tribunes commencent presque au bord du terrain. C’est un chaudron, un vrai (suivez mon regard). Grosse ambiance alors même que ce n’était pas un match vraiment important.

La chose qui m’a le plus marqué, c’est l’entrée des joueurs qui se fait sur l’hymne du club, dont les paroles passent sur l’écran. C’est plutôt sympa, ça permet aux « étrangers » de pouvoir chanter aussi et de hurler à pleins poumons :

Blaugrana al vent, un cri valent

Tenim un nom, el sap tothom

BARÇA! BARÇA!

BAAAAAAARÇA!

Très impressionnant, vraiment !

Et comme je suis sympa, je vous en fait profiter de cet hymne. Attention, 1, 2, 3 :

L’original pour commencer, délicieusement vieillot avec sa fanfare :

Le même, filmé des tribunes pour le « classico » (le vrai, aussi, pas la pâle copie française inventée par Canal +) contre le Real, avec de jolis tifos :

Modernisé (?) et surtout massacré par Gisela, une chanteuse locale. À voir (honnêtement, Maria Carey n’a pas fait mieux avec l’hymne américain pour le Superbowl et c’est pas faute d’avoir essayé !)

Entre nous, à part la version de Gisela, ça a plus de gueule qu’un « qui ne saute pas n’est pas lyonnais« , non ? Franchement !

Pour terminer comment passer à côté d’un autre monument absolu du football européen, le Liverpool FC et leur « You’ll never walk alone » que j’ai chanté à tue tête un soir de mai 2005 pour une finale de Ligue des Champions qui restera mémorable (et ce n’est pas Stephen qui dira le contraire !)

12 Commentaires

Classé dans Musique, Sports

Je dis musique (27) – l’avarice

Suite de la série des 7 péchés capitaux…

Pour celui-là, il n’en manquait pas, mais que trouver ?

Je m’étais fait souffler mon idée originale par darwinara (même si je souhaitais mettre un groupe et un clip -légèrement- différent), sur quoi se rabattre ?

Le plus évident, ç’aurait été Pink Floyd, Money, mais non, trop… facile.

Nous voilà donc, de fil en aiguille sur un autre Money et une autre ultra-star : Iggy Pop.

C’était il y a longtemps, le cinéaste visionnaire du Temps des Gitans se lance en Amérique, embauche Johnny Depp, Faye Dunaway et fait son film « américain ». Emir Kusturuca réalisait donc Arizona Dream. J’étais allé le voir au cinéma, j’avais 14 ans et j’étais alors tombé irrémédiablement amoureux de Lili Taylor (revue ensuite avec grand plaisir dans Six Feet Under)…

Et la musique ! Toujours Goran Bregovic, évidemment, mais lui aussi « américanisé » et il avait embauché Iggy Pop. Je ne le connaissais pas à l’époque et j’avais découvert ce titre au refrain rigolo : « money, money, money, money… »

Iggy Pop – Get the Money (BOF Arizona Dream)

Poster un commentaire

Classé dans Musique

Je dis musique (26) – la colère

Il est compliqué ce tag sur les 7 péchés capitaux !

Aujourd’hui, je propose la colère avec un titre de Linkin Park (clin d’œil appuyé à Stephen), no more sorrow.

Le titre vient de leur dernier album, sorti il y a deux ans et sur cette chanson, ils sont en colère, très en colère… contre leur président de l’époque, Bush. Alors ça me semblait approprié, même si le message, avec l’élection du néo Prix Nobel de la Paix (no comment – quoi qu’il y aurait beaucoup à dire 😉 ) à la Maison Blanche, perd un peu de son intensité.

Reste la colère…

Linkin Park – No more sorrow

4 Commentaires

Classé dans Musique, politique

Le zapping [édité avec le timing de la vidéo]

Le Zapping de Canal Plus fête ses 20 ans. Je viens de tomber sur un bout d’intégrale un peu par hasard.

Je viens d’y revoir les images qui ont conduit Jean Jacques Goldman à écrire la chanson « Juste après ». Bon, ça fait toujours son effet, j’ai beau les connaître par cœur, j’en pleure à chaque fois…

Fredericks, Goldman, Jones –  Juste après

Mais ce qui m’a le plus touché, c’est ce direct avec l’envoyée spéciale de TF1 à Gorazde, lors de la guerre en Bosnie en 1994. Elle raconte que les forces serbes ont systématiquement incendié les maisons des habitants au fur et à mesure de leur avance, les chassant vers le centre de la ville. Elle raconte, la voix tremblante, les 60 000 personnes emprisonnées dans la cité, près des postes de secours de la Croix Rouge. Elle raconte les gens entassés dans les rues. Elle raconte les tirs serbes sur l’hôpital, les médecins qui s’arment… Et elle termine, la voix brisée : « on ne peut plus rien à faire »…

Il y a toute l’immobilité de la « Communauté Internationale » à faire quoi que ce soit contre ces atrocités qui se sont déroulées sous nos yeux. Souvenez-vous de la chute de ces enclaves de Gorazde, de Srebreniza, le calvaire de Sarajevo…

[Edit du 12/10] J’ai retrouvé la vidéo sur la rétro du zapping. Il est disponible sur le site de canal plus : http://player.canalplus.fr/#/283340. Il faut aller à 9’54.

6 Commentaires

Classé dans Au jour le jour, Musique, politique

Je dis musique (25) – l’envie

Taggué par darwimimi suite au tag de Chulie

Il me faut donc relever un défi : trouver une chanson par  pécher capital et par semaine.

Si vous avez suivi le lien plus haut, vous aurez pris le soin de lire ce que darwi a récupéré sur le sujet, je ne m’étendrai donc pas.

Premier pécher aujorud’hui : l’envie. Bon déjà, je triche, car c’est plus de la jalousie que de l’envie… Quoique ! Ca se discute.

Enfin bref, cette chanson a été écrite par Jean-Jacques Goldman et j’avoue être passé à côté. Il faut dire que Patrick Fiori, c’est pas ma tasse de thé et qu’honnêtement, les arrangements sont plus que bofesques. Mais je me suis dit, il n’y a pas si longtemps que Goldman n’avait pas l’habitude d’écrire des trucs spécialement mauvais, voire même qu’il écrivait des chansons plutôt intelligentes dans l’ensemble. Alors quoi, il se serait fourvoyé ?

Résolu de tirer ça au clair, je file sur youtube pour écouter. Pas entendre, hein, écouter, écouter vraiment… Et du coup, ben je la trouve courageuse cette chanson, bien ficelée, hormis les arrangements (on en le dira jamais assez !) à la limite de l’acceptable !

Alors, pour la beauté du texte :

Patrick Fiori, Jean-Jacques Goldman, Christine Ricol – 4 mots sur un piano

5 Commentaires

Classé dans Musique

Abracadabra (Swing Pop) !

Article supprimé : un nouvel article sur le même thème vient d’être publié !!

Suivez le lien !

https://azzyrampa.wordpress.com/2010/02/15/magiciens-du-quotidien/

3 Commentaires

Classé dans Musique

Non je m’embete pas en formation !!

1 commentaire

Classé dans Au jour le jour