De la peur des grandes vacances…

Alors qu’elles sont attendues depuis longtemps, je dois confesser que je n’ai absolument pas envie d’être en vacances. Problème de riche, en quelque sorte. Je ne crains pas de n’avoir rien à faire, car ce n’est pas vrai, je vais aller traîner mes guêtres à la capitale, en Bretagne, en Catalogne, à la maison… Non, ce que je crains, c’est de devoir laisser mes élèves.

Aujourd’hui, les parents d’élèves ont organisé un poque nique. J’y suis allé pour voir et faire acte de présence.
Les parents d’une de mes élèves sont venu papoter avec moi pour « dresser » le bilan de cette année. Ils m’ont remercié d’avoir pris la classe comme ça, que tout s’était bien passé et que les enfants étaient ravis. Malicieux, le père me demande « prêt à les laisser partir, jeudi ? »
Il avait deviné, le bougre, que non, je ne suis absolument pas prêt, pas envie que ça se termine, mais alors pas envie du tout…

Je lui ai glissé un sourire entendu et lui ai répondu « je pense qu’il ne faudra pas trop me parler jeudi soir, effectivement ».

Ce qui est marrant, c’est que je me souviens maintenant que lorsque j’étais parti de Valence en cours de CE1, j’avais été étonné que ma maîtresse pleure le jour de mon départ. Je n’avais pas compris, car pour moi, enfin ce moi de 7 ans à l’époque, j’étais tout à fait prêt à partir pour autre chose. Maintenant, je comprends ce qu’elle a dû ressentir… Et c’est pas drôle !

Aujourd’hui, mes élèves ont investi le tableau et y ont écrit qu’ils ne voulaient pas être en vacances…

Je crois que personne n’a trop envie que ce jeudi arrive, finalement.

Cet aspect du travail est bizarre : tu t’impliques comme un dingue pour une poignée d’enfants auxquels tu t’attaches et qu’il faut voir partir en fin de compte avec très peu d’espoirs de les revoir ensuite. J’imagine que le degré d’implication des enseignants varie beaucoup et que certains arrivent à se protéger, mais pour ma part, je sais que ce n’est pas mon truc, je ne pourrai pas être capable de faire ce travail à moitié.

Ce n’est pas forcément sain, je le sais bien, et j’entends déjà les gens qui disent que je ne devrais pas, mais comment faire ? Je suis incapable de ne pas être à la hauteur de ces élèves qu’on m’a confiés, ce serait les trahir, ce serait me trahir…

Alors en attendant, j’essaie de faire de cette dernière semaine une fête, leur dernière à l’école, somme toute (ils passent tous en 6e…).

Pour le reste, on verra jeudi soir 😉

Publicités

15 Commentaires

Classé dans École

15 réponses à “De la peur des grandes vacances…

  1. plip

    On s’était dit rendez vous dans dix ans….

    Tu verra quand le petit blond tout mignon fera 1m96 et qu’il aura de long cheveux brun. Que la poupée avec les taches de rousseur est devenu boulotte…

    Ha ha.

    • Joli de ressortir ce vieux truc 😀
      C’est pas vraiment ça, ce que je ressens, c’est juste que j’ai vu grandir ces « petits d’homme » pendant 6 mois et que je suis maintenant curieux de savoir ce qu’ils vont devenir…

  2. Un poque nique, c’est pour se poquer 🙂 ?

    Allez, des bisoux rampinou, profite de ces derniers jours, et de tes futures vacances.

  3. C’est un aspect du métier d’enseignant qu’on oublie trop facilement… A un degré moindre du tien, j’ai souvent un coup de blues pendant les vacances. Pas le jour de la sortie mais quelques jours après… Courage ! 😉

  4. Nico le croco

    Ce n’est jamais facile Rampa !
    Je te rassure cela ne t’arrivera pas avec toutes tes classes. Pour certaines tu attendras la fin de l’année avec impatience !
    C’est vrai que contrairement à nous, dans le secondaire, vous avez une relation + forte avec vos élèves (une seule classe que l’on voit toute la journée !).
    Certaines, j’ai été un peu dans ton cas. J’étais prof principal d’une super classe de 3°. Et, en sortant, du dernier cours avec eux vendredi, ça m’a fait tout drôle ! C’était vraiment la meilleure classe (dans tous les domaines) que j’ai eu depuis que je suis prof.
    Ils vont me manquer l’année prochaine. Mais certains m’ont dit qu’ils me donneraient des nouvelles en m’envoyant des mails par l’intermédiaire de Facebook.

    En tout ças, je penserais à toi jeudi ; )

  5. pour te consoler et penser à autre chose viens donc au poque-nique des bookcrosseurs ce dimanche au parc de la tête d’or……on fera aussi un bel arbre à livres!!
    😉

  6. Emma

    Ben alors, coup de blues? Faut te dire que, quelque part, eux non plus ne t’oublieront pas! Moi je me souviens encore avec tendresse de mes instits (surtout que c’etait une petite ecole, classes doubles, donc on les avait tous 2 fois!!!). Et puis, avoir de la peine a les quitter, c’est quand meme mieux que de ne pas avoir envie d’y retourner…
    Moi mes cellules elles me disent jamais si elles sont contentes de moi, elles font que se plaindre 😉

  7. Rampa

    Merci pour vos messages, ça fait plaisir…
    Mais je ne pensais pas que ce serait aussi dur.
    Avant dernier jour aujourd’hui, j’enlève des murs certains trucs que j’ai amenés, certains élèves qui, déjà, s’accrochent un peu plus, des dessins pour dire merci, un « on t’aime, maître, nous ne t’oublirons pas » (faute sur le futur incluse… Je ne l’ai pas relevée celle-la) sur le tableau…
    Enfin voilà, quoi, pas facile 😉

  8. Nico le croco

    J-1 ! Courage !

  9. plip

    Fais un gâteau pour demain…
    ça passe toujours mieux avec un gâteau.
    Et des bonbons !!

  10. fandedanse

    tu vas aussi nous manquer
    ont t’adoré
    avec le dogball que tu nous a fait découvrir

    vive rampa !!!!!!!!!!!!!!!!

  11. Mimi Tape Dur

    Eh bien moi je pense que s’il y avait plus d’instits aussi investis que toi, ben y’aurait moins de décrochage scolaire…
    Bravo, et merci pour eux. Je suis certaine que tu resteras dans la mémoire de certains. Comme on se rappelle tous d’un maître ou d’une maîtresse que nous avons particulièrement aimés. Moi, c’était la dernière année de maternelle, (ce qui remonte à loin…), elle s’appelait Mademoiselle Carder, et aujourd’hui je veux lui rendre hommage.

  12. jaed

    Hey tes élèves ils ont l’adresse de ton blog, manifestement ? ? 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s