U2 : No line on the Horizon

Je me suis offert l’édition spéciale avec le livret et le « digipack » contenant les photos de l’inévitable Anton Corbijn. Très bel objet aussi. La photo de couverture est vraiment magnifique et adaptée au ton général de l’album. Elle est signée de Hiroshi Sugimoto. Le livret est un recueil de photographies des lieux qui ont influencé cet album. À l’intérieur, on trouve Fez au Maroc, ville à laquelle une chanson est d’ailleurs dédiée : FEZ – Being Born.

L’album est fortement influencé par Brian Eno et Daniel (crédité Danny :)) Lanois. Moins rock que le précédent « How to Dismantle an Atomic Bomb » (HTDAAB), moins prétentieux assurément, plus travaillé aussi, je dirais.

Bon, j’ai essayé de faire une critique titre par titre, mais c’est mauvais (ma critique, hein, pas l’album !). Je n’écris pas dans un canard de zique, et je sais pourquoi !

noline

Ce nouvel album de U2 ne se laisse pas facilement appréhender, mais c’est du bon, bien meilleur que leurs productions les plus récentes. Beaucoup de claviers utilisés, des ambiances propices. La base rythmique Larry Mullen Jr. et Adam Clayton (batterie et basse, respectivement) est toujours bien présente. Sans être exceptionnelle, elle est la fondation sur laquelle s’expriment les deux leaders du groupe, Bono et The Edge.

Bono va chercher sa voix plus loin que d’habitude. Moins parfaite (écouter One sur Achtung Baby pour avoir une idée de ce qu’il était capable d’atteindre dans l’interprétation il y a une quinzaine d’années), plus rauque… Elle transmet plus d’émotions, je dirais. J’aime particulièrement le travail sur Moment of surrender, le 3e titre de l’album.

Très bon album, vraiment… Intéressant à écouter et réécouter. Je ne suis pas déçu et ça me fait plutôt plaisir !

Maintenant, U2 c’est avant tout la scène. Des rumeurs insistantes les mettent sur les stades d’Europe cet été. Rien n’est annoncé encore. Mais je m’interroge… N’aurait-il pas mieux valu faire une tournée en salles, type Bercy (ou la Halle Tony Garnier… Mon rêve secret !). Il me semble que cet album serait bien mieux défendu dans une ambiance plus intimiste -intimiste à la U2, hein : 25, 30 000 personnes !-  qu’au beau milieu d’un stade (la rumeur semble aussi annoncer une scène centrale… À  voir !).

Enfin, indécrottable fan que je suis, je sens que j’y serai une fois encore, que ce soit au Stade de France ou à Bercy !

Mais vraiment, je suis content de cet album !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Musique

2 réponses à “U2 : No line on the Horizon

  1. plip

    Ah trop tard !!
    Y a plus de places chez moi.

    x-(

  2. voilà ce que j’ai entendu ce matin à la radio et qui m’a fait penser à toi….
    « écoute RTL2 et gagne un voyage aux états-unis pour assister au concert de U2 »
    y a plus qu’à….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s