Archives mensuelles : janvier 2009

Chroniques d’en manifestation

9h55. Habillé chaud, pull et sous pull rouges de rigueur…
1ère étape : rendez vous avec les copains et copines de manif. Le métro est déjà plein de monde habillé chaudement. Que des gens qui en seront, sourire aux lèvres.
Va y avoir du monde, c’est clair !

10h38. Arrivé à la Manu, énormément de monde, métro bondé… On retrouve des gens pas prévus, on rate ceux avec qui on avait rendez vous…
Mais que de monde 🙂
On attend le départ !

10h44 hop, croisé Septentria qui cherche la FCPE.
En même temps en auto école essaie de passer au milieu 😀

11h11 trop de monde, on n’avance plus d’un pouce !

11h24 retrouvé tout le monde ! La manif est si grande qu’on en voit pas le bout !

11h31 ça avance, ça avance !
Entendu : « y’en a marre de ces guignols qui ouvrent des prisons et ferment des écoles »

11h37 oh, une batucada

Et la super banderole clin d’œil à Gébé

11h43 entendu « À ceux qui veulent privatiser la France, l’école publique répond : RÉSISTANCE »

11h53

12h09

12h16 l’homme pressé de Noir Désir
On suit !

Les Beastie Boys maintenant !

Pour Coco 😉

Allez une dernière ! Je l’aime bien, celle-ci !

Publicités

7 Commentaires

Classé dans École, politique

En grève !

Parce qu’aujourd’hui c’est grève ; parce qu’aujourd’hui c’est musique…

Je me suis réveillé avec ça dans la tête ce matin.

J’aime beaucoup ces vers là :

Il y aura des écoles pour tout le monde

Que des premières classes, plus de secondes »

J’y pense tout le temps dans mon métier…

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La chanson qui donne la pèche (4)

Aujourd’hui, je vais griller légèrement la politesse à Darwinara puisque je vais faire une incursion dans le monde des reprises ; voire même dans le club très fermé des « reprises qui sont mieux que l’original ».

Bon, certes, tout est subjectif, donc il va bien y avoir du monde pour me prouver le contraire !

Quoi qu’il en soit, je vous propose Big in Japan.

La reprise qui nous intéresse ici est celle d’un groupe allemand Guano Apes et que je trouve bien plus punchée et efficace que l’originale (voir plus bas) :

Ou ici sur Youtube.

L’originale est signée Alphaville, groupe surtout connu pour Forever Young et donc ce Big in Japan. Personnellement, je trouve cette version plutôt très molle et fade… À vous de juger :

Et ici aussi sur Youtube.

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

De l’abus du droit de grève…

Je viens de lire que des personnes de l’UMP réclamaient des sanctions financières pour « abus de droit de grève ».

Euh… Je ne suis pas juriste, hein, mais ça recouvre quoi, « l’abus du droit de grève » ?

Étant donné les récents déboires de la SNCF à la gare Saint Lazare et le feuilleton médiatique hallucinant qui l’a suivi (la colère assortie de demande d’excuses de N. Sarkozy, l’humiliation publique ensuite du patron de la SNCF), j’imagine que « l’abus de droit de grève » recouvre exactement ça. On va chercher à interdire, au nom du service au public, les cheminots, les traminots, les enseignants à exercer leur droit de retrait. On vise à leur interdire l’exercice du droit de grève.

Entendons-nous bien ! Je ne suis pas un gréviste à outrance et ai plutôt tendance à regretter les journées de grève : je préfèrerai que les conflits se règlent par le dialogue entre gens de bonne volonté. Je ne suis pas gréviste de gaiété de cœur, je le suis car je l’estime nécessaire. Mais l’objet de la grève, c’est un rapport de force qui prouve que nous avons, en tant que citoyens, le pouvoir de bloquer économiquement le pays. La grève est donc bien un pouvoir de nuisance. C’est dommage que les usagers (on dit toujours usagers ou clients, je sais plus trop) en soient victimes, mais c’est là le seul moyen de se faire entendre.

Enlever ce pouvoir là aux grévistes, à coup de « services minimum », c’est bien remettre en cause le droit de faire grève, car c’est le dénaturer.

Souvenons-nous qu’il n’y a pas si longtemps, Nicolas Sarkozy se félicitait devant les élus UMP que lorsqu’il y avait une grève en France, plus personne ne s’en rendait compte.

J’espère, de tout mon cœur, que la grève de jeudi lui prouvera le contraire…

Et je n’aimerais pas vivre dans un pays où faire grève sera devenu inutile !

Souvenons-nous de 1936 !

frontpopulaire

3 Commentaires

Classé dans École, politique

De la grève et des évaluations.

Jeudi prochain, toute la fonction publique sera en grève. Donc les enseignants. Donc moi.

Pour la seconde fois cette année (après le mouvement du 20 novembre), je ne me rendrai pas en classe et irai manifester (en passant : 10h30 Manufacture des Tabacs à Lyon !)

Pourquoi ?

Ben, honnêtement, pas grand chose n’a bougé depuis le 20 novembre. Le ministre a essayé de noyer un peu plus le poisson, en maintenant dans leur poste RASED 1500 des 3000 suppressions annoncées, mais ne changeant rien à l’objectif de supprimer ces dits Réseaux d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté ; les nouveaux programmes sont appliqués et ne changeront pas (en tout cas rien ne vient). À cela viennent s’ajouter les évaluations nationales en CM2.

evals-cm2

Je suis directement concerné, puisque dorénavant enseignant en CM2 jusqu’à la fin de l’année (je l’avais pas dit, c’est vrai…).

Au départ, je ne suis pas contre l’idée d’évaluations nationales. Il me semble  important et utile de pouvoir évaluer mes élèves avec d’autres outils que ceux que je construis. C’est plus neutre, d’un certain côté, et aussi très intéressant. De plus, les évaluations nous permettent de situer les élèves par rapport aux attentes médianes de l’institution. Pour résumer, je vois ces évaluations comme un outil pouvant être performant à l’usage de l’enseignant de la classe.

Les évaluations nationales existent depuis 1989. Il y en avait 2, aux entrées du CE2, et de la 6e. Leur esprit était de faire un point à l’entrée de ces classes afin de donner aux enseignant une vue d’ensemble du niveau de ses élèves et de ce qu’il faudra avec eux travailler.

Cette année tout change. L’esprit de ces évaluations est différent : elles doivent venir à la fin du CE1 et à la fin du CM2. L’idée là, est de sanctionner un niveau atteint et donc, aussi, de sanctionner le travail de l’enseignant. Nous ne sommes plus dans l’évaluation formatrice, mais somative : pas celle qui permet de travailler et de progresser, mais celle qui permet de noter (l’élève ou l’enseignant ?). Philosophiquement, ça me dérange.

Pire ! Ces évaluations somatives arrivent, pour le CM2, au milieu du mois de janvier et sanctionnent TOUT le programme. Là, ça devient débile ! Comment évaluer en milieu de parcours sur l’ensemble du parcours ? Surtout quand nous travaillons librement en fonction d’objectifs de fin d’année, nous ne sommes donc pas guidés en cours d’année : nous sommes donc libres de travailler les notions dans l’ordre que nous le souhaitons, du moment qu’elles sont toutes faites à la fin.

La philosophie de ces évaluations est assez obscure. Contrairement aux évaluations précédentes, la notation est binaire : 0 ou 1, échec ou réussite. Sur certaines questions, il faut par exemple donner 4 réponses. 1 faute et on prend un 0. Aucune place n’est parfois laissée à la réussite partielle ou à l’erreur d’inattention.

Enfin, l’autre question, c’est de savoir à quoi vont servir ces évaluations. AU moment où la volonté est de faire disparaître la carte scolaire, les enseignants craignent qu’elles ne servent qu’à classer les écoles, orientant ainsi les bons élèves et les finacements vers les bonnes écoles, les élèves en difficulté vers les mauvaises écoles. Le spectre d’une éducation à plusieurs vitesses ressurgit donc…

Bref, les évaluations sont venues crisper des relations déjà très tendues entre enseignants et ministre… Jusqu’à quel point ? La colère est là, elle s’est maintenue depuis cet automne… J’entends déjà, ici et là, certains collègues préconiser des actions moins pacifiques. Le constat qu’ils font, c’est que le ministre a reculé face aux lycéens parce qu’il a eu peur d’eux, mais qu’il n’a absolument aucune considération pour nos « petites » manifestations fort sympathiques.

Ce ne sont que des voix isolées, mais jusqu’où tout ça va nous mener ?

Poster un commentaire

Classé dans École

Bilan

Poum !

Me voici tagué par darwinara pour dresser le bilan 2008 et clarifier les attentes 2009.

Let’s go !

5 choses à oublier en 2008

– L’entêtement douloureux à ne pas se rendre compte que quand c’est fini, ben ça veut vraiment dire que c’est fini !

– Le stress qui fut un bien trop fidèle compagnon à l’IUFM. Cette sensation que j’allais tout faire foirer. Mais ce n’était que de la peur à entrer dans la vraie vie, celle qu’on dit active.

– N’avoir pas tout le temps dit ce que je souhaitais. Ne pas avoir osé, coûte que coûte…

– Le système de santé québécois et surtout la trouille qu’ils nous ont fichue !

– Avoir grossi : c’est pas bon pour l’estime de soi.

5 choses à retenir en 2008

– Le stage à Saint Louis et la semaine en Arizona ensuite. Découverte d’un pays différent, de gens différents, d’un système scolaire différent… Et une bouffée d’oxygène qui m’a remis dans ma formation à un moment où je me sentais pas bien et que je lâchais prise.

– Les travaux à la maison. Pour la sensation d’appartenir à une famille, de travailler ensemble, dans le même but. Voir nos progrès tous les jours, et le résultat à la fin qui est tout simplement extraordinaire !

– Les élèves des deux classes de CP qui m’ont fait me sentir bien dans la peau de prof et m’ont rassuré sur le choix de carrière que j’avais fait.

– Recommencer à faire du sport et aimer ça (et perdre ces quelques kilos en trop) !

– Resserrer des liens avec celle qui n’a jamais cessé d’être ma meilleure amie. Love you. Always have. Always will.

5 choses à faire en 2009

– Dire aux gens que j’aime que je les aime.

– Ne pas avoir peur du quand dira-t-on, de la réaction des autres. Oser être soi même, oser vivre, oser et prendre sa chance. Qui sait ce qui arrivera ?

– Sortir, rencontrer du monde, entretenir mes relations. Avoir une vie sociale enrichissante.

– Trouver une chouette fille avec qui faire un bout de chemin… Voire un peu plus !

– Et surtout : Être heureux !

Voilà… Je taggue, quant à moi, snoow et emma, s’ils le veulent bien ! Et qui veut de mes lecteurs…

3 Commentaires

Classé dans Au jour le jour

La chanson qui donne la pèche (3)

Je crois que chaque chanson qui me donne la pèche est liée à un état d’esprit au moment où je l’ai entendue (ou réentendue) pour la première fois.
C’est en tout as le cas de celle de cette semaine. Elle correspond à cette période de ma vie pendant laquelle je suis redevenu étudiant. Je savais que ce coup là, ce serait la dernière fois…
Avec des potes trouvés en première année d’IUFM à Saint Étienne et avant que l’optique du concours ne soit trop paralysante, j’ai passé 4 mois à faire la fête, à boire, fumer et boire, et fumer, et boire….
Cette chanson, je l’ai redécouverte lors d’une soirée « open bar » de l’asso étudiante de l’IUFM. Je n’ose décrire l’état dans lequel j’étais mais qui est facilement imaginable 😉 (genre rampa saute de partout, si si si ! Stephen r11, qui a assisté à une de nos soirée peut en témoigner !)
Voici donc des Counting Crows, Mr Jones.

Un peu LA chanson de ce groupe pas vrament inconnu, mais un peu quand même. En fouillant sur Youtube, j’ai vu qu’ils avaient fait d’autres chansons et même des concerts ! Et même une version acoustique de Mr Jones qui est pas mal du tout !

PS par définition, toute chanson qui donne la pèche s’écoute très fort ! MONTEZ LE SON !

9 Commentaires

Classé dans Musique