What if he is ?

Bon, ça fait un bail que je n’ai pas abordé le sujet des élections américaines… mais là, je suis impressioné !
Tout le monde connaît Colin Powel. Cet emblématique colonel noir de la première guerre du Golfe, Républicain convaincu, Secrétaire d’État (= ministre des affaires étrangères) lors du premier mandat de George Walker Bush ?

Il a fait une déclaration aujourd’hui pour annoncer quel était le candidat qu’il soutenait… Et il s’agit bien d’Obama et non de McCain !

Il reste Républicain, mais regrette le virage très à droite que prend son parti. Il voit aussi comme une erreur de McCain d’avoir choisi Palin comme co-listière, car, dit-il « elle n’est pas prête à être Présidente, et c’est justement ça le boulot du Vice Président : être prèt à assumer la fonction le jour J ».
Il regrette aussi la tournure de la campagne de dénigrement contre Obama, notamment en ce qui concerne ses accointances avec William Ayers, un ancine activiste d’extrême gauche impliqué dans des attentats contre des bâtiments fédéraux dans les années 60 et 70. Powell juge inique cette campagne qui tente de faire passer Obama pour un terroriste (on sait ce que ce mot a d’insultant aux USA !)
Enfin, il évoque les rumeurs comme quoi Obama est un musulman. Il réfute, car Obama est un chrétien, mais pour lui, la vraie question à se poser c’est « what if he is ? », et s’il l’était ? En quoi est-ce une tare que d’être musulman et de souhaiter devenir Président des USA ? « Ce n’est pas l’Amérique, ça ».
Et Powell d’évoquer la tombe de ce soldat américain de 20 ans mort en Irak : « il n’y a pas de croix sur la tombe, pas d’Étoile de David, mais un Croissant et une étoile représentant la foi islamique : il n’avait pas 14 ans le 11 septembre, et il a attendu de pouvoir s’engager pour défendre les États Unis »…

Ce discours est en quelque sorte une autre incarnation de ce rêve d’intégration, de mélange, de ce rêve que chaque personne peut trouver sa place aux États Unis…
Le rêve américain !

Et un lien qui nous en dit plus encore (et surtout mieux que moi qui cite de mémoire… bouh ! Vilain journaliste que je suis !) :
http://www.ilovepolitics.info/Colin-Powell-offre-a-Barack-Obama-ses-credits-de-commander-in-chief-_a1069.html

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Élections US

5 réponses à “What if he is ?

  1. j.

    c’est vrai que ça faisait *vachement* longtemps que t’avais pas parlé de ton idole… euh de Obama. 😉

    bises quand même :*

  2. rampa

    alors je viens de vérifier et je n’en ai pas parlé depuis le 4 juin… Ça fait pas vachement longtemps ça?
    :p tiens !

    Et bises aussi 😉

  3. Coralie

    ok avec « what if he is », mais pour moi surtout incarnation du rêve selon lequel quelle que soit la couleur de sa peau ou sa religion, on a le droit d’aller crever sous les drapeaux pour défendre les intérêts économiques des USA. Quel bel exemple de patriotisme ce gosse de 18 ans qui est allé se faire tuer en Irak! God bless him…

  4. Coralie

    autant pour moi: 20 ans…

  5. Nico le Croco

    Il n’y a pas à dire mais plus cette campagne avance, plus elle me fait penser à la derniere saison de « West Wing » (A la Maison Blanche): on y voyait certains républicains (dont le candidat) faire en sorte que le parti républicain ne soit plus l’otage des extrémistes. Mais qu’il redevienne ce qu’il était à la base: un parti fondé par ceux qui étaient pour l’abolition de l’esclavage. Si je ne me trompe pas, le premier président républicain a quand même été Lincoln !
    On voit là que l’idéal politique américain profond est que les 2 partis travaillent ensembles pour le pays. Une espèce de centrisme (les derniers épisodes de West Wing montrent bien cela). Obama veut faire passer comme message qu’il est l’homme qui pourra réunir les américains. Alors que McCain, otage de sa base protestante intégriste, ne peut pas incarner cela. D’ou sa dernière attaque : »Obama est un socialiste », c’est à dire pour les Américains, un nouveau Staline !!!

    Et si Powell accepte un poste d’Obama dans son gouvernement, ça ferra vraiment comme dans « West Wing ». Mais bon, si Powell est ecnore très populaire aux Etats-Unis, pour le monde entier il est celui qui s’est ridiculisé à l’ONU en agitant une fiole comme preuve des ADM.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s