Les petits canards jaunes

C’est sur un excellent site conseillé par une toute aussi excellente amie que j’ai trouvé une info intéressante.

Le site, c’est Strange Maps. Vous devez connaître mon goût immodéré pour les cartes (et si vous le saviez pas, vous le savez maintenant, comme ça, c’est entendu) : ce site, effectivement, est pour moi !

Je vais donc vous raconter l’histoire de quelques petits canards jaunes que nous connaissons bien : ils ont habité nos bains, ils continuent parfois même à habiter nos bains ou autres : après tout, vous faites ce que vous voulez de vos petits canards jaunes, hein, ça ne me regarde pas !
Comme vous le savez aussi, ils sont, à l’inverse de certains paquebots beaucoup plus célèbres que nos petits canards jaunes, incoulables. Et pour vrai !
En 1992, un porte container a perdu en mer un plein container (ben oui, un porte container porte des container) de ces petits canards jaunes. Le container s’est ouvert, au large de Japon, et nos joyeux petits canards jaunes s’en sont échappé. Le jeu des courants a fait qu’ils ont lentement dérivé. On en a retrouvé sur les côtes Est du Pacifique et même dans l’océan Atlantique, via l’océan glacial arctique. Si si !
Certains sont arrivés en Angleterre en 2007 ! Certes, ils doivent plus être tout à fait jaunes, mes petits canards jaunes de 15 ans, mais voilà, si jamais vous allez sur les côtes de l’Océan Atlantique cet été, ouvrez l’œil, il paraît qu’ils vaudraient jusqu’à 1000 dollars à la revente, ces petits canards jaunes.

Pour finir, imaginez que ces petits canards jaunes sont devenus comme une preuve scientifique du fonctionnement des courant océaniques de surface. C’est la première fois qu’on peut mesurer la dérive d’objets dont on sait précisément la date de départ et la date d’arrivée !

Quel destin pour les petits canards jaunes, tout de même !

Source : http://strangemaps.wordpress.com/2008/05/20/275-the-friendly-floatees-world-tour/

PS La partie la plus francophone de mon cerveau me reproche d’écrire un container au lieu du français conteneur… Oui bon mea culpa, hein !

Ensuite, en direct de la finale de Coupe d’Europe opposant Toulouse à Munster, j’ai une pensée pour ba : Allez le Stade ! (car je suis pas rancunier, mais je saurais me souvenir de cet affront fait il y a tout juste une semaine à Bercy ! Ca vaut aussi pour J. d’ailleurs ! Mais cette trahison fut récompensée comme il se doit, vu qu’elle n’a servi à rien… hin hin hin !)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s