LOGOS (et Churchill) ou la prise en compte de l’échec scolaire

Logos est une autre école que nous avons visitée hier grâce à Matt, le fils de ma Host family qui y travaille en tant que prof d’EPS.
Un peu pour faire écho à certains de mes messages du mois de juin (ici et ). logos est ce qu’on appellerait en France un ITEP. L’institution accueille des jeunes qui ont des troubles du comportement sérieux, ainsi que quelques cas psychologiques sérieux (schizophrénie).
Le contraste avec l’ITEP du mois de juin est saisissant. Alors que je n’avais comme référence qu’en centre totalement dysfonctionnel, empli de gens blasés, de profs forcés d’être là, je me suis retrouvé dans un centre qui tourne et bien.
Alors certes, des choses sont surprenantes pour nous, français. Notamment, le fait que les élèves sont plutôt décontractés en classe. Nous en avons vu qui étaient les pieds sur le bureau ou jouant de la guitare (je me dis que peut être on est un peu trop à cheval sur la tenue des élèves en classe en France. Ils me semblent plus décontractés aux USA, de manière générale, mais ils travaillent pareil… à creuser !). Mais bon, tant qu’ils sont là, au calme et qu’ils profitent des cours, ben ce’st déjà ça. Car il faut savoir aussi une autre différence à mon sens très sensible.
L’ITEP dans lequel j’étais ne donnait pas de vraie chance de réintégration : on y préparait les élèves à entrer en SEGPA ou en apprentissage – je n’ai rien contre ces sections, mais elles sont très mal utilisées en France, car considérées comme voies de garage pour les élèves les plus en difficulté. À l’inverse, Logos dispense un vrai diplôme de second cycle qui permet d’entrer à l’Université. Et j’ai croisé des amis de Matt qui, après en avoir été pensionnaires, y sont retournés pour y enseigner. Je pense que c’est bon signe !
Globalement, on a retrouvé beaucoup de choses très « américaines » dans le fonctionnement (je pense notamment au fait que les enseignants s’appuient beaucoup plus que ceux que j’ai vu en France sur des méthodes toutes faites, des livres qui leur disent quoi faire et comment), mais avec comme objectif clair la libre expression des élèves, que ce soit par la parole ou l’expression artistiqu, la prise en compte de leurs difficultés d’une manière honnête et dédramatisée. Les enseignements sont dispensés en petits groupes, pas plus de 8 élèves et de plus chaque élève est suivi par un thérapeute en face à face, au moins une fois par semaine.
L’école est remplie de messages de soutien garantissant que chaque élève est capable d’y réussir.
J’en profite pour revenir aussi sur une autre école que nous avions visitée en tout début du stage, Churchill. L’école s’adresse à un public particulier, ceux qui ont des problèmes d’apprentissage (traduction maladroite de « learning disabilities »). Là encore, on cherche à ce que chacun puisse identifier clairement son problème, en parler sereinement.
On ose parler de ses problèmes. Je suis désolé de devoir encore une fois comparer, mais en France, il me semble qu’on ose pas vraiment parler de ça, c’est comme honteux si son enfant a des problèmes d’apprentissages. Les écoles spécialisées chargées de donner une chance à ces enfants là sont souvent mal perçues, par les élèves, par les parents, par les autres enseignants. Et il me semble que le fait que tout enfant présentant un trouble de cet ordre doive être pris en charge par la MDPH où le H signifie « Handicapées » n’aide pas à dédramatiser une situation qui ne devrait pas être autant douloureuse. Ici, Matt (encore lui !) est allé à Churchill car il avait une « learning disability ». Ca ne l’a pas empêché d’aller ensuite à la fac, d’y faire des études et de devenir prof. Ce n’est pas non plus une tare pour lui, ni pour son entourage : on peut en parler librement, il n’est pas une espèce d’alien car il est allé dans cette école. Elle lui était seulement mieux adpatée et ses parents ont pu lui offrir cette chance.

Car là réside encore une fois la limite : ces écoles sont privées, n’y entre que ceux qui peuvent se l’offrir…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans SAINT LOUIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s